Naissance et historique de la Compagnie Montoise des Hallebardiers

Le groupe d’escorte de hallebardiers existe depuis la rénovation de la Procession du Car d’Or par le chanoine Puissant en 1931. Le costume évoquant la cavalerie française du 18è s était d’un type similaire au costume des conducteurs du Car d’Or, encore utilisé actuellement.

Historique1Après les années de guerre, la Procession entame la réalisation de ses propres costumes, en remplacement des costumes loués jusqu’alors. C’est ainsi qu’en 1951, elle réalise, pour les hallebardiers un nouveau costume composé d’une tunique noire et d’un chapeau aux couleurs du Chapitre de Sainte Waudru. Des hallebardes en zamac coulé, réalisées par l’école Saint Luc complètent la panoplie. Des hauts de chausse et des chaussures complétaient ce costume.

Une anecdote qui montre que le succès n’était pas au rendez-vous : Une solde était délivrée aux volontaires qui participaient comme hallebardiers dans la Procession.

Par la suite et durant les années 1970-1980, le rôle des hallebardiers fut tenu par les élèves du Collège Saint Stanislas. Des volontaires, étrangers au collège vinrent renforcer les rangs petit-à-petit.
De scolaire, le groupe devint un groupe d’amis qui chaque année se retrouvaient pour fêter la Ducasse d’une manière particulière. Ce noyau dur ainsi formé fit une constatation : Les hallebardiers manquaient de structure, d’unité et d’une certaine discipline, devant le rôle qu’ils jouaient !

Le rôle de « potiche » convenait de moins en moins à des jeunes qui en voulaient !

Dès la fin de la Ducasse 1984, ce noyau constituait sa « charte ». En concertation avec le comité de la Procession, le groupe se constituait et la Compagnie Montoise des Hallebardiers naquit dès la Ducasse 1985. Son appellation était alors : « Compagnie des Hallebardiers du Chapitre de Saint-Waudru ».

Il est à noter qu’une partie de ces « jeunes passionnés » est toujours active.

Compagnie structura tout d’abord ses prestations dans la cérémonie de la Descente de Châsse et la Procession et, tout particulièrement la remontée du Car d’Or. En effet, le succès et la pression de la foule augmentait d’année en année et certains points devenaient particulièrement dangereux sans une certaine discipline et où le respect du public venait à se perdre.

L’autre but que poursuivaient les « pionniers » de la Compagnie était de garder le contact et renforcer la solidarité du groupe : élément indispensable au bon fonctionnement de la Compagnie. Tous se connaissent et s’apprécient.

Notre costume

Depuis sa fondation la Compagnie Montoise des Hallebardiers n’a de cesse que l’amélioration du costume de la Procession et la diversification de ses activités. Ceci permet la dynamisation du groupe et l’intégration de nouveaux membres.

De nouveaux projets sont régulièrement lancé, favorisant la cohésion du groupe et sa motivation.

En 1997, les hallebardiers et leurs épouses ont aidé les responsables du vestiaire de la Procession à la confection de pantalons complétant le costume de la Procession et destinés à rassurer le public du bas de la Rampe sur le fait suivant : « Ils ont bien des culottes ».

En 1998, après des recherches historiques, un projet fut sorti des cartons : La réalisation de nouvelles hallebardes en acier. Une cérémonie sympathique lors de laquelle nous avons remis officiellement ces hallebardes au comité de la Procession se déroula le 18 mai 1998 à la Collégiale Sainte-Waudru, devant Jacques Hainaut, Président de 1980 à 2003 et Monsieur le doyen Guy Harpigny, devenu évêque de Tournai en 2003.

L’année 1999 marqua la fin des chaussures qui après 48 ans de bons et loyaux services ont pris une retraite bien méritée. Leur état déplorable et les grands pieds des « petits nouveaux » ont donné le coup de grâce. Elles furent remplacées par une simple boucle en cuivre sur les chaussures qui assura l’uniformité du groupe de 1999 à 2000.

La Ducasse 2000 vit le remplacement du costume mis à notre disposition par la Procession qui, après 49 ducasses, était complètement usé.

Un nouveau costume fut réalisé. Librement inspiré du costume d’apparat des Gardes Suisses de la fin du 16ème siècle. Le comité de la Procession a fourni le tissu et le matériel, les responsables du vestiaire coordonnèrent la confection. Les membres de la Compagnie ainsi que leurs épouses fournirent la main-d’œuvre et travaillèrent d’arrache-pied pour être prêts le grand jour.

De 35 costumes nous sommes passés à 40 pour permettre à un maximum de membres de participer, tout en gardant un nombre raisonnable.

Un casque compléta le costume. Ce casque en résine, reproduction fidèle du morion espagnol de la fin du 16è s a été fabriqués par une petit entreprise de Gironde : celle-là même qui a réalisé les armures du film de Luc Besson : « Jeanne d’Arc ».

Un plumet en plumes d’autruches fabriqué à Binche complète le casque.

En 2001 : Les guêtres complètent le costumes et remplacent ainsi les boucles (anachronisme qui n’avait de mérite que l’uniformité).

En 2002 : Nouveau col et manchette pour compléter la tunique.

En 2005 : Les guêtres sont remplacées par un modèle de « chaps » d’équitation, ornés d’un blason brodé.

En 2010 : La clique se complète d’un joueur de tambour supplémentaire et la compagnie acquiert les 3 tambours de couleur jaune et noir et rehaussés d’une jupe brodée aux couleurs du chapitre de Sainte Waudru.

Présidents de la compagnie depuis sa création

1985 – 1996 : Olivier Cazzola (hallebardier de 1979 à 1997)
1996 – 2003 : Pascal Delhaye (hallebardier depuis 1981)
2003 – 2010 : Emmanuel Godefroy (hallebardier depuis 1993)
2010 – 2012 : Joël Pfortner (hallebardier depuis 1984)
2013 – : Edwin Gosselin (hallebardier depuis 1997)